« Orinoco » change de peau – cambiara su piel

Quand le 2  juin dernier le programme « orinoco » tirait sa révérence après onze années d’antenne, ce n’était pas un effet d’annonce. « Orinoco »  qui fut consacré à la musique et aux musiciens vénézuéliens devait prendre fin. Orinoco c’est aussi, et surtout, le non du plus grand fleuve du Venezuela, connu en France sous le nom Orénoque. Il prend sa source au sud de Puerto Ayacucho et après plus de 2000 kms de pérégrination, les eaux du fleuve viennent se mêler à ceux de l’océan dans un immense delta et là fini sa course. Je l’ai cru un instant jusqu’à ce que je réalise que ces eaux douces mélangées aux salines continuaient d’exister pour arroser d’autres rivages. C’est donc sur d’autres rivages et d’autres continents que l’émission se poursuivra chaque premier jeudi du mois à 21h. Parmi les courants importants que nous suivrons, certains nous permettrons de faire escale à Mar Del Plata, ville de la province de Buenos Aires qui vu naitre le bandonéoniste et compositeur argentin Astor Piazzolla. Puis les flots nous conduirons en Europe pour  rencontrer les grands poètes chantés par Léo Ferre, et l’avenir nous le découvrirons au fil du temps. Je vous espère fidèle à ce rendez-vous mensuel qui nous transportera a la rencontre de grands artistes, peu diffusé sur les ondes, car trop engagé ou parfois démodé.
Cuando el 2 de junio pasado se despidió después de once años en el aire, no era un truco publicitario. Orinoco, que se consagro a la música venezolana y a sus músicos tocaba su fin. Orinoco es sobre todo el nombre del rio más grande y caudaloso de Venezuela, conocido en Francia como “Orénoque”. Su fuente esta al sur de Puerto Ayacucho y después de recorrer un poco más de 2000 kilómetros, sus aguas viene a mezclarse a las del Atlántico en un inmenso delta donde concluye su recorrido. Aguas dulces y aguas salinas confluyen de tal manera que así juntas siguen bañando las inmensas riveras del planeta. Como esas nuevas y extensas riveras que estas aguas unidas continúan bañando así continuara nuestro nuevo programa cada primer jueves de mes a las 9 de la noche. Estas corrientes nos permitirán navegar con buen viento y buena mar, haciendo escala en Mar del Plata, ciudad de la provincia de buenos aires, que vio nacer al bandoneonista y compositor Astor Piazzolla. Luego las aguas nos conducirán a Europa para reencontrar a los grandes poetas cantados por Leo Ferre. El futuro lo descubriremos sin prisa, en la cresta de las aguas y el tiempo. Seré fiel a esta cita mensual esperando que ustedes también lo serán, ella nos llevara a descubrir a grandes artistas, poco difundidos en los medios, por su gran compromiso político, o a veces por no estar a la moda.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :