Architecture et Polémiques

Trois parkings transformés en parallélépipède, pyramide et colonnes  suscitent tollé et controverses.

Clic droit enregistrer - Clic derecho descargar - Right click download
  • Centre Georges Pompidou – Beaubourg.

1969 – Georges Pompidou,  président de la République, décide d’affecter le plateau Beaubourg à la construction d’un centre culturel pluridisciplinaire d’un type entièrement nouveau. Cette « usine à gaz » suscite immédiatement une vive polémique. Tous critiquent ce « hangar de l’art », cette « raffinerie de pétrole », ce « fourre-tout culturel ».

1977 – Valéry Giscard d’Estaing,  président de la République, inaugure le centre Pompidou, communément appelé Beaubourg, le 31 janvier 1977. Le public manifestant un intérêt grandissant pour les collections d’art moderne et contemporain « Notre-Dame de la Tuyauterie » reçut 3,37 millions de visites en 2017.

 

  • Pyramide du Louvre.

1984 – François Mitterrand, président de la République, accepte le projet de l’architecte américain d’origine chinoise Ieoh Ming Pei pour concevoir le Grand Louvre.

1985 – Les travaux commencent au milieu du Carrousel du Louvre. La cour Napoléon se transforme en un gigantesque chantier malgré une vive polémique.

1989 – La grande pyramide du Louvre accueille ses premiers visiteurs qui furent plus de 10 millions en 2018. Elle vient de fêter ses 30 ans.

Cour Napoléon en travaux avant la Pyramide

 

  • Colonnes Buren – Les deux plateaux.

1983 – Le ministre de la Culture, Jack Lang, lance une commande publique pour l’aménagement de la Cour d’Honneur du Palais-Royal à Paris 1er.

1985 –  François Mitterrand choisit le projet « les Deux Plateaux » de Daniel Buren pour transformer le parking de la cour d’honneur du Palais-Royal.

1986 – 260 colonnes tronquées de marbre blanc aux rayures blanches et noires sont finalement dévoilées au grand public.

Ces trois réalisations ont en commun l’irruption de l’art moderne dans un environnement architectural classique provoquant un tollé général chez les riverains et dans les milieux politiques et artistiques.

 

Programmation musicale :

  • Douce joie / Sous le ciel de paris / Mon dieu (La vie en rose) Richard Galliano
  • Prologue / Jéricho Jerk / Too Fortiche (Messe Pour Le Temps Présent) Pierre Henry
  • Oblivión  / Duo de amor (Tango l’exil de Gardel) Astor Piazzolla
  • Harpsichord concerto BWV 1056 / Violin concertó BWV 1041: J. S. Bach – Galliano
  • Tango Muerte (Shine) Parov Stelar
  • Bakiff /  Adiós Nonino ( Beautiful Music ) Bevo Valdés & Federico Britos
  • Summertime (Surprise party tendresse) Jack Melrose et son orchestre
  • The Pain in Spain Stays Mainly in the Brain (Drab Zeen) Toufic Farroukh
  • A1 / A3 (Darkside) Darkside

 

Émission produite’ préparée, présentée et réalisée par Gilles Beg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s