Musique : Pérégrination et transmission.

Quatre mille ans d’histoire des principaux supports musicaux.

Clic droit enregistrer - Clic derecho descargar - Right click download

 Orinoco nous entraîne dans une promenade de près de quatre millénaires. Nous passerons des tablettes d’argile des chants hourrites, datés approximativement de 1400 av. J.-C,  aux encodages numériques. Nous écouterons le premier enregistrement d’une voix datant de 1860. Nous pourrons découvrir aussi les versions originales des premiers enregistrements commercialisés sur vinyle, cassette audio et compact disque.

Nos oreilles frémiront avec les grincements associés à l’écoute de disques cylindriques sur gramophone et se délecteront avec des prises de sons de dernière technologie.

Nous verrons comment nous sommes passés à la stéréophonie et comment la dématérialisation des supports audio s’est imposée.

Nous n’oublierons pas non plus le retour de certain supports que l’on pensait disparus.

Tableau chronologique, résumant sommairement les grandes évolutions.

DATE EVENEMENT
1860 Invention du « phonautographe » premier appareil qui enregistre le son.
1877 Premier enregistrement sonore sur cylindre phonographique de cire.
1898 Les premiers disques plats 78 tours arrivent.
1920 Apparition de la radiodiffusion.
1928 La bande magnétique fait son apparition.
1948 Le premier 33 tours est commercialisé et édité par la Columbia.
1949 RCA lance le disque microsillon 45 tours en vinyle.
1958 Enregistrement stéréophonique sur disque microsillon.
1960 La radio devient stéréophonique sur la modulation de fréquence. F.M.
1963 La Cassette audio apparaît. Mini cassette.
1970 Naissance du Maxi 45 tours.
1982 Apparition du  C.D. disque compact audio.
2001 La première plateforme d’achat de musique en ligne au format MP3.
2003 Myspace publie librement la musique dématérialisée.
2006 Apparition de véritables  plateformes de streaming.
2014 Lancement officiel de la radio numérique terrestre en DAB+

 

Programmation musicale:

  1. Zigeunerweisen, Op.20 – Carmen-Fantasie – Anne-Sophie Mutter, Wiener Philharmoniker, James Levine.
  2. Hurrian Hymn no. 6- Ancient Mesopotamian Musical Fragmen – Michel Levy.
  3. L’autrier m’en aloie – Richard Cœur de Lion, troubadours et trouvères – Ensemble Alla Francesca.
  4. Etudes, Opus 109 – Thunderstorm – More Piano Classics for your Heart – Friedrich Burgmüller.
  5. Au clair de la lune – Édouard-Léon Scott de Martinville
  6. Air – More Piano Classics for your Heart – Johann Sebastian Bach.
  7. enregistrement. 1898 opera de paris – Jane Marigan
  8. Core ‘ngrato – (1911 Recording) – Enrico Caruso.
  9. Livery stable blues – Label Victor – l’Original Dixieland Jazz Band.
  10. Concerto E Minor For Violin And Orch. Op. 64 – Mendelssohn: Concerto – Orchestre philharmonique de N. Y.
  11. Heartbreak hotel – 45 tours – Elvis Presley
  12. Ouverture solennelle 1812 – l’Orchestre symphonique de Minneapolis.
  13. Ten Per Cent – Face A – Double Exposure
  14. On the run – The Dark Side of the Moon – Pink Floyd.
  15. Zanzibar – 52nd Street – Billy Joel.
  16. Lose Yourself to Dance –  Random Access Memories – Daft Punk.

Ressources complémentaires :

IXIISIS

LesEchos

Michael Levy- Composer for Lyre

Son-Vidéo.com

Studio ROGZ

The Vintage News

Émission produite, préparée, présentée et réalisée par Gilles Beg

Un commentaire

  1. Emission qui m’a particulièrement intéressé. Les documents « Premier » constituent des trésors précieux. On peut aussi trouver un enregistrement de Brahms, et un de Joachim (quasi sans vibrato !)

    De nos jours, je doute que le fait de « consommer » (mot horrible !) de la musique puisse se définir par « écouter », mais plutôt « entendre » et « parfois » écouter (et quelle musique aussi ?) Le retour de vinyle apparaît comme le retour de bâton de toute cette période mp3-esque. Un public qui s’affirme comme « écouteur » de musique. Mettre un disque sur sa platine, poser le bras, s’assoir, est un effort qui force certainement l’écoute. On peut aussi observer l’audiophilie dont les adeptes, qui dépensent des fortunes en matériel, auront à cœur d’écouter véritablement, si ce n’est la musique tout du moins le « son » de leurs appareils ou de leur disque/flac.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s